Qui sommes-nous

Historique :

L’Église Protestante Évangélique de Paris 15ème a été fondée en 1971. Elle est née d’un effort de l’Église de Nation (Paris 11ème), et de la collaboration entre l’évangéliste Alain Choiquier et l’association évangélique Opération Mobilisation (OM). Le premier pasteur de l’assemblée fut Hans Wyttenbach, missionnaire suisse, qui posera des bases solides et sera en poste de 1971 à 1983. D’abord implantée dans un petit local près du pont Mirabeau, l’assemblée emménage au 16 rue des quatre frères Peignot en Septembre 1975 d’où elle ne devra plus partir jusqu’à aujourd’hui.

De 1982 à 1988, L’EPE Paris XV est membre de France Mission.

En 1988, L’église rejoint les Communautés et Assemblées Évangéliques de France (www.caef.net)

En 2020, l’association change de nom, l’appellation EPE Paris 15ème pouvant prêter à confusion avec d’autres assemblées évangéliques du 15ème, elle se renomme : EPE Paris Beaugrenelle pour marquer son ancrage territorial.

Identité et valeures :

Locale

Depuis sa fondation l’Église de Beaugrenelle est une communauté locale, ses membres sont majoritairement du quartier, du 15ème en général ou du Sud du 16ème qui est tout proche. Nous encourageons tous chrétiens à vivre la réalité locale de l’Église.

Collégiale 

Sans en être issus, nous sommes une communauté marquée par les apports des assemblées de frères larges (CAEF) : nous sommes attachés au rappel que l’église locale est une assemblée … de frères, c’est-à-dire d’égaux, qu’elle est dirigée collégialement et tant que possible par des anciens reconnus selon les critères bibliques.

Jésus aux disciples : “Ne vous faites pas appeler Rabbi (maître); car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères” (Mt 23.8)

Jésus à Simon Pierre : “Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.” (Luc 22.32)

Jésus à Marie de Magdala : “Mais, va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu” (Jean 20.17)

Jésus aux disciples : “Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père” (Jean 15.15).

Biblique 

La Bible est la Parole de Dieu, norme immuable pour les croyants en ce qui concerne la foi et la pratique.

Nous sommes attachés à ce que la Parole soit au centre de nos rassemblements, source de notre enseignement, de nos prières et notre adoration.

Réseaux :

L’EPE Paris Beaugrenelle est membre de l’Union d’églises CAEF : anciennement Communautés et Assemblées Évangéliques de Frères, nouvellement Communautés et Assemblées Évangélique de France. 

Les CAEF sont adhérents au CNEF et font partie de ses membres fondateurs : Conseil National des Évangéliques de France. Le CNEF a pour mission la représentation des Évangéliques auprès des autorités publiques, et mène plusieurs missions d’intérêt commun aux évangéliques en France.

Qui sont les Évangéliques ?

Le pillier du Christianisme c’est son message fondateur : l’Évangile. Tout au long de l’Histoire sont apparus des mouvements de “retour” à l’Évangile au sein de l’Église ou en rupture avec elle. C’est ce que voulait être, à l’origine, la Réforme Protestante.

Le nom “Évangélique” désigne des mouvements protestants très différents entre eux, mais qui ont en commun de prôner un christianisme dépouillé des formes et traditions religieuses classiques, pour prôner un attachement exclusif aux Saintes Écritures (la Bible) et une foi simple dans l’Évangile, qui signifie «Bonne Nouvelle». Cette Bonne Nouvelle est d’annoncer à tout homme que Dieu sauve et qu’il donne le Salut à ceux qui viennent à lui.

«Monte sur une haute montagne, Sion, pour annoncer la bonne nouvelle ! Élève avec force ta voix, Jérusalem, pour proclamer la bonne nouvelle ! Élève ta voix, n’aie pas peur ! Dis aux villes de Juda : “Voici votre Dieu !”

Le Seigneur, l’Eternel vient avec puissance, et son bras lui assure la souveraineté. Il a son salaire avec lui et sa récompense est devant lui. Pareil à un berger, il s’occupera de son troupeau, il prendra les agneaux dans ses bras et les portera contre sa poitrine» 

(Esaïe Chapitre 40, versets 9-10)

Ce Salut est donné universellement  par Jésus-Christ à tous ceux qui croient en lui :

«La volonté de mon Père c’est que toute personne qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle, et moi, je la ressusciterai le dernier jour» 

– Jésus – (Évangile selon Jean, Chapitre 6, verset 40)

Les Évangéliques croient que le Salut est donné à ceux qui croient en Christ et que la marche chrétienne leur est enseignée par les Saintes Écritures.

Le Protestantisme Évangélique et les Évangéliques

Le terme “Évangélique” est un adjectif revendiqué par tous les chrétiens, pas toujours pour les mêmes raisons. Le Protestantisme Évangélique est beaucoup plus large que ce que nous appelons communément “les évangéliques”. Le Protestantisme Évangélique se caractérise par* : 

  • Un principe formel : L’autorité des Écritures
  • Un principe matériel : Le Salut par la Foi

* Définition du pasteur réformé Auguste Lecerf qui retenait trois sous-groupes du protestantisme évangélique : Luthériens, Réformés Évangéliques et Wesleyens (autrement dit arminiens). Trois sous-groupes excluants le protestantisme dit  “libéral” Luthérien ou Réformé. 

Ceux que l’on nomme couramment les «Évangéliques» se distinguent par un troisième trait : 

  • Le Baptême confessant aussi appelé baptême des adultes

Le refus du baptême des petits enfants et la nécessité d’une confession de foi personnelle pour être baptisé lient les Évangéliques à la tradition Anabaptiste qui affirme :

  • pour le non-croyant la liberté de conscience 
  • pour le croyant la nécessité d’une conversion